• White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

· Multidimensional Consciousness and Cosmic Awakening ·

Sovereign · Planet (CC BY-SA 4.0

 · 2016 - 2020 · Built by Melissa 🐋

Search

Sentiment d'Impuissance

Updated: Jan 19, 2019



Couché de Soleil en campagne - Photographie de Iliyabordiyan.

En 2012, ma vie prit un tournant quelque peu inconfortable et, à l'époque, plutôt désagréable. Je vivais à l'étranger depuis 5-6 ans et étais en Nouvelle Zélande à ce moment là, menant une vie de voyages et de fête comme je le faisais depuis les 5 dernières années. Je poursuivais une version illusoire et déformée de la Liberté, et j'avais alors même réussi à me convaincre que "j'échappais au système". La vérité est que j'étais en fait bien ancrée dans ce fameux "système" - ou "matrice" - tout comme l'était, ou le sont toujours, la grande majorité des humains, et j'avais appris à fermer mon coeur afin de ne plus ressentir la souffrance que l'humanité subissait de manière collective.

En effet, j'étais prise dans les mêmes égrégores, ou forme-pensées, négatifs que nombreux d'entre nous, qui sont l'agrégation des schémas de pensées souvent imposés à un groupe d'individus - ou bien même l'Humanité toute entière à la fois - de manière insidieuse, au travers de diverses techniques de Contrôle Mental. Par exemple, de nos jours nous avons tendance à croire que la guerre fait simplement partie de ce que nous sommes car l'Humanité a été en guerre depuis aussi longtemps que nous puissions nous souvenir collectivement. Ce processus est largement répandu au travers de la création de conflits en premier lieux bien entendu (les évènements sous de fausses bannières par exemple), mais également par de nombreuses méthodes de propagande nourrissant cette idée que l'humain est une espèce faisant la guerre, telles que la façon dont nous est appris l'Histoire à l'école par exemple, toujours focalisée sur les nombreuses guerres que nous avons combattu uniquement, comme si cela était la seule façon de décrire l'expérience humaine. Les pôles des Médias et du Divertissement sont aujourd'hui les plus larges outils afin d'imposer de telles idées, mais tout ce qui entre sous le label du "politiquement correct" fonctionne de la même façon, créant des égrégores de ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas, nous entrainant, nous humains, à prendre part à ces mêmes schémas de pensées, nous retrouvant de plus en plus enfermés.

Après une année entière passée dans le pays, mon visa pour la Nouvelle Zélande arriva à terme et je pris la décision de partir pour une semaine pour revenir sur un nouveau visa. Suite à divers malentendus avec les douanes sur mon retour, je me vis refusé l'entrée dans le pays et déportée en France - le tout sans avis préalable et en étant retenue comme immigrante illégale dans une cellule de prison pour 2 nuits, jusqu'à ce qu'un vol soit disponible. Cette situation plutôt inhabituelle me permis de voir ce que c'était que de vraiment "perdre le contrôle", je n'avais même plus possession de mon passeport pendant ces 3 jours, j'avais perdu presque tout attachement pour cette courte période et tout ce que je possédais fut laissé derrière, en Nouvelle Zélande (je n'avais avec moi qu'un petit sac cabine d'habits).

Je ne vous raconte pas cette histoire pour que vous soyez désolés pour moi. Cet épisode fis remonter à la surface toute l'anxiété que j'avais refoulée et endormie au travers des célébrations sans fin, des voyages et d'un style de vie quelque peut insouciant, et les années qui suivirent me poussèrent fortement à réaliser qu'un sérieux travail intérieur était nécessaire.

Cela ne se fit pas immédiatement, mais je commençais alors à me sentir de plus en plus accablée par "l'état de notre monde" - chose qui m'a toujours importé grandement depuis l'enfance - et je commençais alors à me victimiser face à un "sytème oppresseur" et perdais ainsi peu à peu toute confiance en la race humaine. Le tout m'entraina dans une spirale descendante de pensée négatives et j'en perdis même ma colère envers le monde pour un sentiment constant d'impuissance - qui, de bien des façons, est pire que la colère et bien plus basse en fréquence car la colère peut tout de même nous pousser à une forme d'action alors que l'impuissance elle nous paralyse. J'avais réussi à me convaincre que les humains se moquaient du sort de la planète et qu'elle était vouée à sa perte - chose avec laquelle je n'avais auparavant jamais été d'accord, j'ai toujours su que les Humains étaient "bons" de nature à moins qu'on ne leur apprennent autrement - et je ne voyais absolument pas comment, seule, je pourrais faire une différence.

Cet état d'impuissance dura plus ou moins 1 ou 2 ans avec des remontées et des redescentes, jusqu'à ce que je décide (avec l'aide d'une expérience de mort imminente) de prendre en charge les responsabilités de ma propre vie et de mes comportements. J'avais enfin commencé à comprendre que la seule chose que nous pouvons changer, ou sur laquelle nous avons une quelconque forme de contrôle, c'est nous-même. C'est la façon dont nous pensons, la façons dont nous choisissons d'aborder la vie et tout évènement, la façon dont nous décidons ou pas d'oeuvrer chaque jour à devenir une personne un peu meilleure que nous l'étions hier, et la façon dont choisissons de soit répondre, soit réagir aux évènements et facteurs extérieurs.

Je devais d'abord lâcher prise sur cette idée que le monde avait besoin d'être sauvé. La seule chose dont le monde ait besoin c'est que nous, humains, oeuvrions à nous améliorer individuellement d'abord, et ensuite seulement collectivement. Chacun d'entre nous est une seule et unique cellule de cet immense corps que nous composons avec la Terre, nous avons chacun une fonction et un but, et ce dont cette planète et l'humanité ont le plus besoin est que chacun d'entre nous, avant même de prendre son poste, découvre quel est ce poste.

Quel est mon but? Qui suis-je? Quel est mon rôle ici-bas? Sont autant de questions sur lesquelles nous devrions nous focaliser en premier lieu lorsque nous empruntons le chemin de la découverte du soi et du développement spirituel.

Nous devons comprendre que nous n'avons pas à sauver le monde entier à nous seul, mais plutôt à découvrir quelle est notre tâche spécifique, aussi "petite" puisse-t-elle paraitre. Nous ne sommes pas tous ici pour devenir des Jésus, des Moises, ou des Bouddha, ce monde a besoin de toute sorte d'attributs, il a besoin de constructeurs, de nettoyeurs, de jardiniers, de guérisseurs, d'enseignants, de producteurs, de danseurs, d'artistes, etc. mais il a besoin qu'ils accomplissent leurs tâche de manière déterminée, avec sens et passion. Nous devons choisir de faire ce que nous faisons parce que cela nous fait vibrer, parce que cela fait chanter notre Coeur et notre Âme, et parce que nous savons que c'est ce que nous sommes venus faire ici et qu'en faisant ainsi nous participons au développement collectif, à l'Émancipation de l'Humanité.

J'ai ensuite commencé à prendre une petite marche à la fois, à mon propre rythme, en essayant de ne pas me comparer aux autres - peu importe même l'influence positive qu'ils pourraient avoir, car c'est notre propre et unique vibration qui fera une différence - et à implémenter des changements progressifs dans mes habitudes quotidiennes, mes habitudes de consommation, mes schémas de pensée, mes croyances, la façon dont je me positionnais face aux autres et face au Monde, la façon dont je me voyais et me parlais, et ainsi de suite... La spirale s'inversa alors et devint vertueuse, et peu à peu le mouvement changea de direction et je retrouvais espoir et confiance en mes capacités, si non à changer le monde, à faire ma part, et c'est ce qui importe réellement.

Ce genre de travail intérieur et extérieur peut sembler écrasant et nous décourager lorsque vu d'ensemble, mais il est important de comprendre que nous avons une vie entière pour apprendre et évoluer, et que nous n'arrêtons jamais de le faire; le but n'est pas d'atteindre la perfection mais de toujours chercher à s'améliorer, chercher plus d'expansion, chercher à évoluer, à devenir une plus haute, plus avancée et plus mature expression physique de notre Conscience Supérieure.

L'impuissance est le fond, et comme il a fameusement été dit: une fois que l'on a atteint le fond, on ne peut que remonter.

Cette société, ou matrice dans laquelle nous vivons a été bâtie pour nous faire nous sentir petits et impuissants afin de faire de nous une main d'oeuvre docile et obéissante. Nous devons travailler à nous retirer de cette matrice et commencer à vivre nos Vies selon nos propres Véritables Valeurs et non celles imposées par une société malade et pervertie, qui glorifie le mal et la débauche.

Il est grand temps pour les Humains de se rappeler leur Puissance. Il est grand temps pour nous tous de nous rappeler pourquoi nous sommes venus ici, quel est notre but, qu'est ce que l'Humanité... De nous rappeler comment vivre nos Vies en Harmonie avec les autres et avec notre Environnement, comment chercher toujours à Apprendre et à Grandir plus, et plus important encore comment Aimer vraiment et inconditionnellement, les autres aussi bien que nous-même.

Qu'est ce qui fait chanter votre Coeur et se développer votre Âme?

Qu'est ce qui vous fais vous sentir en Paix et Aimer la Vie?

Je vous envois tout mon soutient pour cette incroyable quête de Sens,

Avec Amour,

Melissa 🐋

Écoute suggérée:

Un podcast de Laura Marie sur l'Amour de Soi qui est la base de tout travail personnel, et la clé pour retrouver notre pleine puissance.

(https://www.youtube.com/watch?v=pGyKhmbsg9g&list=PLVBQ3nbBgR2wQjeBgPyxL3GG-i_Y0K5q2&index=9&t=0s).


#développementpersonnel #souveraineté #humanitésouveraine #impuissance #colère #pouvoir #expansiondeconscience #apprentissage #mission #but #rôle

1 view
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now